top of page

Appentis

Depuis que les travaux du nouvel accueil ont commencé, nous n’avons plus de lieu où abriter notre matériel : remorques, benne, transpalette, conteneurs… Nous avons donc décidé de construire un appentis tout beau tout neuf à côté du parc des poules.


Étape 1 : déposer un permis de construire, pas question de ne pas être en règle avec l’administration 🏛️. Pour cela, il faut faire pas mal de paperasse et surtout les plans en 3D. Heureusement, ils nous permettront aussi de calculer les efforts sur la structure 📝 ce qui sert à définir les sections (dimensions) et les quantités de bois à commander.

Étape 2 : débarrasser la zone des choses entreposées, retirer le béton qui servait à renforcer le mur, décaisser la terre pour rendre le sol presque plat et creuser 4 trous ⛏️ pour les fondations des piliers.

Étape 3 : après avoir coulé les fondations, il faut passer le nettoyeur haute pression 🚿 pour retirer la mousse qui a poussé sur le mur. Ensuite nous commençons sa consolidation en rebouchant les plus gros trous avec des pierres, puis les interstices avec du mortier, avant de faire un enduit qui le rendra étanche et résistant, mais les aléas climatiques 🌧️🌨️ nous obligent à travailler parfois tard 🌙. Comme il pleut beaucoup et que la terre est fraîchement retournée, on patauge dans la boue… 🐖 Du coup, on décide d’aller à la carrière chercher du gravier que l’on étalera au fur et à mesure.

Étape 4 : maintenant que l’on a récupéré la commande de bois, on peut commencer la construction. On pose d’abord les platines métalliques au sol puis on monte provisoirement les poteaux dessus. Ensuite, il faut découper 🪚 poser et fixer les madriers sur le mur pour rendre cette partie horizontale.

Une fois fait, on peut définir la pente de toiture 📐 et donc tracer la position exacte ✏️ de la poutre faitière (celle qui se trouve en haut du toit) sur les poteaux.

Étape 5 : on démonte les poteaux afin de les recouper 🪓 et les entailler pour encastrer les poutres faitières. Après avoir installé les poteaux, on peut glisser les poutres faitières à leur place en utilisant la ‘’grue‘’ 🏗️ que l’on avait fabriqué pour le chantier du bâtiment sanitaire. Puis on fixe des contre-fiches pour garantir la solidité de l’ensemble. Maintenant que la structure est construite, il reste à poser la charpente, c'est-à-dire les chevrons et les liteaux qui accueilleront la couverture.

Étape 6 : enfin il est temps de terminer l’appentis en posant les tôles de couverture 🪜. Si vous êtes observateurs 🧐 (et nous savons qu'il y en a parmi vous!) vous aurez remarqué que sur les plans, il s’agit de tuiles et non pas de tôles… Au départ nous avions prévu d’acheter des tuiles, mais dans 2 ou 3 ans nous ferons d’autres travaux de réfection de toiture et nous pourrons récupérer des tuiles en bon état. C’est écologique ♻️ puisqu’au lieu d’acheter un produit neuf 💸 nous allons pouvoir réutiliser des tuiles destinées à la poubelle !

Mais en attendant il faut bien une solution pour couvrir ce toit 🤔, nous avons donc choisi de réutiliser les tôles démontées sur le baraquement, mais il faut faire quelques ajustements car toutes les tôles n’ont pas la même forme d’onde… Il ne reste que la planche de bandeau, en haut, au bout des chevrons pour finir ce chantier.

Nous pouvons enfin ranger notre matériel à l’abri, juste à temps avant la neige ❄️!


septembre 2022 à février 2023

44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page